Titrages d’une rubrique

Le titrage d’une rubrique est réalisé avec des informations de trois niveaux. Le niveau 1 correspond au « Thème » ; le niveau 2 correspond à la « catégorie », et, lorsqu’il existe, le niveau 3 correspond au « complément de titre ». Par exemple :

  • Niveau 1 : « Statut général » ;
  • Niveau 2 : « Dispositions communes » ;
  • Niveau 3 : « Titre I ».

Subdivisions des rubriques : titrage des chapitres

Dans chaque rubrique, les différents paragraphes sont introduits par des titres adaptés.

Les paragraphes « textes rédactionnels » sont constitués de titres, d’intertitres, de textes à lire comme des introductions ou des synthèses, et des commentaires des « textes officiels ». Pour que le lecteur les identifie nettement, ils sont présentés avec une typographie différente de celle adoptée pour les paragraphes « textes officiels ».

Les rubriques sont composées de chapitres avec un numéro et un titre. Ils sont de la rédaction. Ils entrent dans la catégorie des paragraphes « textes rédactionnels ».

Ils peuvent reprendre des titres ou des intertitres contenus dans les textes officiels mais ils sont choisis, sélectionnés et organisés, par les rédacteurs du Code des fonctions publiques.

Au sein d’une rubrique ou d’une partie de rubrique, la hiérarchie des titres qui se dégage résulte d’un découpage qui va jusqu’à quatre niveaux. Les titres qui donnent les libellés des chapitres de la rubrique se retrouvent dans le sommaire de la rubrique, mais, attention, seuls les titres de niveaux 1 à 3 apparaissent dans ce sommaire.

Enfin, à l’intérieur d’un niveau de hiérarchie d’un texte, il peut aussi exister des intertitres hiérarchisés avec deux niveaux. Les intertitres placés au fil du texte permettent d’identifier un ensemble cohérent. Ils sont là pour faciliter et aérer le découpage des paragraphes. Attention, les intertitres n’entrent pas non plus dans la réalisation des sommaires.

Commentaires

Les commentaires constituent l’essentiel des paragraphes « rédactionnels ». Lorsque leur existence se justifie,  ils sont toujours placés à la suite des paragraphes « textes officiels ». Un paragraphe de commentaire donne aux lecteurs, soit une précision quant à l’origine ou l’histoire du texte officiel qui le précède, soit une explicitation du contenu, soit renvoie à un autre texte, à une autre rubrique, ou à un autre chapitre, etc. En clair, tout ce qui peut apporter une « plus-value » au lecteur ; de fait, les paraphrases sont bien évidemment exclues. Cette « plus-value » peut tout aussi bien éclairer l’appréhension de la forme du texte officiel inséré, que le fond de ce dernier, notamment sa compréhension, au moyen d’une « traduction » ou d’une « vulgarisation ».

À noter que la politique de rédaction des commentaires adoptée par les rédacteurs est la suivante. 

Si un article peut être inséré dans plusieurs rubriques du Code parce-que les thématiques abordées le justifient, afin d’éviter les redondances et pour « accélérer » la périodicité des mises à jour, l’article n’est commenté in extenso qu’un seule fois. Le lecteur devra donc se reporter à une rubrique spécifique, signalée par les rédacteurs, soit en commentaire de l’article concerné, soit en note préliminaire du chapitre où ledit article est inséré.

Les commentaires sont facilement repérables grâce à leur typographie et leur pictogramme particuliers.

Dans les paragraphes « textes rédactionnels », lorsque le texte renvoie à un autre thème ou à une autre rubrique, le renvoi est aussi présenté avec une typographie adaptée.

Commentaire

Typographie

 À l’intérieur des rubriques, la lecture serait très difficile si tous les textes étaient placés sur le même plan visuel. Une présentation différenciée et hiérarchisée, compatible aussi bien pour une présentation web que pour une lecture sur support papier après impression par le lecteur, a été choisie.

Ainsi, la présentation est différenciée :

  • D’une part pour les paragraphes « textes rédactionnels » (par exemple, les commentaires sont précédés d’une icône mauve représentant le rédacteur [dessin d’un petit personnage] avec le titre « commentaire (s) » à sa suite ;
  • Et, d’autre part, pour les paragraphes « textes officiels » qui proviennent de textes officiels, législatifs, réglementaires, ou autres (pour lesquels apparaissent une titraille verte apparente).

Retour Comment utiliser le Code ? Mise en forme des rubriques

Visitez le Code

TEXT_LEGAL

Des cookies assurent le bon fonctionnement du site cfdt-code-fonctions-publiques.com, en naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir +